La société luminyenne spécialisée dans la mise en place de solutions de traçabilité d’échantillons biologiques connaît, depuis quelques mois, une accélération de son développement avec la signature de contrats majeurs. De grands instituts et centres de lutte contre le cancer ont en effet choisi Modul-Bio pour mettre en place la gestion informatique de leurs échantillons biologiques. Une reconnaissance du savoir-faire de l’entreprise qui pourrait rapidement s’étendre à l’international. Rencontre avec Laurent Jacotot et Philippe Vaglio, dirigeants de la société. Modul-Bio conçoit des solutions logicielles pour la gestion de collections d’échantillons biologiques à destination des centres de recherche privés ou publics ou de laboratoires. Le logiciel phare de la société, construit selon une logique modulaire et d’adaptabilité, est capable de gérer la traçabilité des échantillons depuis la collecte sur le patient jusqu’aux résultats d’analyse. Sa souplesse lui permet aussi des développements sur-mesure pour répondre aux besoins spécifiques de chaque client. Après 10 ans d’existence, Modul-Bio affiche un chiffre d’affaires en progression régulière et pas moins d’une centaine de laboratoires utilisant ses solutions logicielles. Les récents appels d’offres remportés confortent la société en position de leader sur le marché français des logiciels pour biobanques. Ainsi Gustave Roussy, le plus grand centre de lutte contre le cancer d’Europe, a retenu Modul-Bio sur appel d’offres pour mettre en place son système de gestion d’échantillons. « C’est un beau contrat qui nous amènera aussi à développer le catalogue des collections de Gustave Roussy, consultable en ligne » précise Laurent Jacotot. En effet, le Centre de Ressources Biologiques (CRB) a demandé à Modul-Bio de concevoir une plateforme lui permettant d’ouvrir ses catalogues à la communauté des chercheurs. Philippe Vaglio rajoute « Bien-sûr, ces échantillons sont anonymisés et l’accès sera sécurisé. Le but étant de faire avancer la recherche dans une logique de partage de connaissance ». Le nouvel Institut Universitaire du Cancer (IUC) de Toulouse, qui réunit tous les acteurs de lutte contre le cancer de la région, a également confié à Modul-Bio, l’installation de son logiciel de gestion des échantillons et la mise en place d’un catalogue Web. « C’est un projet avec, à termes, plusieurs centaines de milliers d’échantillons annotés dans le logiciel » souligne L. Jacotot. Mais la liste des contrats importants est encore longue et témoigne du succès des solutions de Modul-Bio. Ainsi, le projet de cohorte CryoStem, financé par le programme « Investissements d’Avenir » et qui vise à mieux comprendre la pathologie dite Graft versus Host Disease ou GvHD a fait appel à Modul-Bio. Déployé sur 22 sites à travers la France, le logiciel permet la mise en commun de tous les échantillons issus des patients atteints de cette maladie rare avec l’espoir de trouver des traitements adaptés. Selon P. Vaglio « C’est un outil flexible basé sur une technologie 100% Web, conçu pour se déployer facilement quel que soit le site. Au début du projet, 11 sites ont été équipés, il y en a 22 aujourd’hui. Sa souplesse et son succès nous laisse présager un développement en Europe, sur des projets similaires et pourquoi pas, à l’international ». Une société leader en diagnostic fait aussi partie des nouveaux clients de l’entreprise avec un logiciel installé sur des sites en France et à l’international… mais nous n’en saurons pas plus ! Enfin, Modul-Bio est en train de constituer le logiciel de gestion d’échantillons dans le cadre du projet IMODI. Il s’agit de la première filière nationale dédiée à la médecine personnalisée en oncologie.  Elle rassemble 18 partenaires privés et publics autour de l’idée de mutualiser les moyens alloués en vue d’accélérer l’identification de nouveaux biomarqueurs et de thérapies anticancéreuses innovantes et un financement important de la BPI (Banque Publique d’Investissements) de plus de 13 millions d’euros pour un coût global d’environ 41 millions d’euros. « Nous faisons partie du consortium depuis le début de l’année. Nous allons apporter une solution complète pour la mise en place du logiciel de gestion des modèles et du portail Web dédié au projet » ajoute L Jacotot. Alors que le carnet de commandes semble bien rempli, l’entreprise continue sa croissance avec 3 recrutements réalisés l’an passé et de nouveaux à venir pour répondre à l’affluence des demandes. En effet, tous les logiciels sont développés en interne par l’équipe de Modul-Bio. Laurent Jacotot précise « le développement de nouveaux modules se fait en continu, en fonction des spécificités de chaque projet. Tous nos modules sont pensés pour s’interfacer et être compatibles, entre-deux évidement, mais aussi avec les autres outils informatiques déjà en place chez nos clients ». L’entreprise luminyenne continue donc sa progression et ne compte pas en rester là. L’objectif de Modul-Bio est de s’orienter vers la médecine personnalisée et d’envisager des solutions aux problématiques de nombreux acteurs de ce domaine qui sont autant de prospects, notamment à l’étranger. « Nous avons déjà commencé à aborder ce sujet avec le projet IMODI, nous allons essayer d’aller plus loin. C’est un des axes privilégiés de développement pour Modul-Bio » conclut Philippe Vaglio.

5 May 2014

Grand Luminy Technopôle

La société luminyenne spécialisée dans la mise en place de solutions de traçabilité d’échantillons biologiques connaît une accélération de son développement.
26 February 2014

CryoStem

CryoStem est un projet collaboratif visant à mieux comprendre les mécanismes de la GvHD, afin de trouver des biomarqueurs et des traitements adaptés
20 March 2012

Etude ELFE

Modul-Bio développe et déploie le logiciel de l’étude Elfe pour la gestion des échantillons biologiques.